[Article] En un an, l'Espace Libellule a bien grandi

Pour les personnes atteintes d’un cancer, soigner ne suffit pas. Il faut aussi apprendre à vivre avec et après la maladie. L’Espace Libellule est là pour ça.

Quand on voit Dominique Pied, on a du mal à imaginer qu'elle s'est battue pendant deux ans contre un cancer très agressif et qui lui a valu de nombreuses séances de chimiothérapie et de radiothérapie. « J'avais un taux de récidive très élevé. » Pourtant, la voilà, cinq ans après son diagnostic, rayonnante et débordant d'énergie. « Je suis un modèle, dit-elle avec lucidité. J'ai un état d'esprit positif. » Sa façon d'aborder la vie avec optimisme l'a aidée à combattre la maladie, elle en est persuadée. Si elle a pu le faire, d'autres aussi en sont capables. Mais non sans aide. « Je me suis rendue compte qu'il n'y avait aucun accompagnement au quotidien des malades, pour la gestion de la douleur et du stress. Il y a les soins d'urgences. Mais après, qu'est-ce qu'on fait, quand on souffre encore à cause des effets secondaires ? »

La médecine douce en appui

Dominique décide alors de s'appuyer sur une association existante. Finalement, elle crée elle-même son association, en mars 2015, Espace Libellule, pour mettre en place ses nombreuses idées. En septembre de la même année, elle organise ses premiers ateliers de méditation et d'autogestion du stress et de ses douleurs. « La première fonction de l'association est d'amener le malade à prendre en charge sa santé, afin qu'il se sente mieux dans sa peau et moins stressé. Si on n'arrive pas à gérer son stress, on accentue les douleurs. » Mais Dominique ne fait pas tout cela seule. Elle s'entoure progressivement de thérapeutes de médecine douce qui viennent animer les ateliers : réflexologie, kinésiologie, shiatsu, reiki, yoga, magnétisme… « La seconde fonction de l'association est de les accompagner. Pour eux, c'est très difficile de se faire connaître, alors je leur propose de les promouvoir sur mon site Internet en les répertoriant », ajoute Dominique qui a elle-même tiré d'énormes bénéfices de la médecine douce lors de sa guérison. Mais pas que. D'autres activités peuvent également aider les malades. « Pour moi, c'était le gospel. » Alors, mardi soir, grâce à l'association Cœur Lumière, une première répétition de gospel a été organisée à la Maison des associations de Déols. 
Dominique Pied est elle-même étonnée de l'ampleur que prend son association. La demande est là et tous ses projets prennent forme, ou sont en bonne voie de concrétisation. Elle est également présente lors de nombreuses journées de sensibilisation. A la clinique Saint-François, par exemple, pendant la semaine de développement durable, ou encore au CFA, lors d'une journée consacrée à l'alimentation des malades. Prochainement, elle sera au forum des associations de Châteauroux, et à Aigurande, le 1er octobre, où s'arrêtera le " colon tour ". On n'a pas fini d'entendre parler de cette belle association.

Les ateliers de l'association reprendront jeudi 15 septembre, à 14 h, à l'Espace art et culture de Déols.


En savoir plus :
www.espacelibellule.com
Contact : tél. 06.98.90.83.18.
espacelalibellule@gmail.com

Élodie Corvée
source