Dominique Pied invite à s'occuper de soi

Sans-titre-2.jpg

La créatrice de l’Espace Libellule qui vient en aide aux femmes atteintes d’un cancer, a ouvert un atelier de sophrologie au Blanc.

Féminine jusqu'au bout des ongles, souriante, Dominique Pied, créatrice de l'Association Espace Libellule en 2015 à Déols, a organisé un atelier de sophrologie à l'Espace Horis, au Blanc. « C'est le début d'une série, mais il faudra un peu de temps pour se faire connaître localement, comme dans d'autres communes où j'interviens avec des praticiens qui, généreusement, mettent leur local à disposition de ces séances qui sont gratuites pour les usagers. Par contre, je tiens absolument à ce que ces thérapeutes soient rémunérés, c'est du ressort de leur activité professionnelle ».

" Je vois des solutions en toute chose "

La salle est lumineuse, comme le regard de Dominique qui croit en la vie. « Je vois des solutions en toute chose, même quand c'est très difficile », témoigne cette femme qui s'est battue pendant deux ans contre un cancer avec un courage étonnant. C'est de cette expérience que lui est venue l'idée de faire quelque chose pour les patients : « La maladie faire perdre l'estime de soi ; des idées comme " Cela ne vaut plus ou pas la peine d'être élégante ", ne plus faire attention à sa coiffure, à bien se vêtir, à prendre soin de son corps, de sa peau, contribuent rapidement à une sorte de renoncement dépressif chez les patientes. Les traitements, chimiothérapies et radiothérapies, sont fatigants, et c'est souvent au moment de la perte des cheveux que le désespoir va prendre le dessus. » 
Aussi, l'association récupère perruques, prothèses, et soutiens-gorge pour que toutes les malades aient accès à ses articles, et à des soins aussi, tels ceux du visage, qui peuvent aider dans des moments si difficiles. Elle propose des ateliers en relation avec les médecines douces, comme la sophrologie, le yoga, la réflexologie, le shiatsu, le bien se nourrir, en complément des soins d'urgence, mais aussi en accompagnement après que la maladie se soit éloignée.
« Prendre le temps de s'occuper de soi, c'est fondamental. Moi-même qui suis une grande travailleuse, j'ai appris à ralentir, à mieux écouter mon corps et cela me fait un bien fou, je fais un peu moins de choses mais j'approfondis, c'est un plaisir », précise Dominique Pied. « Je m'occupe de l'association avec mon cœur, et ce n'est pas un travail pour moi », conclut cette coach en entreprise, qui pratique également le gospel, invite à venir chanter avec elle dans l'association Cœur de Lumière.

Contact : tél. 06.98.90.83.18 

Source : La Nouvelle Republique