Une "Maison solidaire" ouvre à Méobecq grâce à une cagnotte participative

564.jpg

La laine de bois n'est pas encore posée, mais l'électricité est installée, les portes changées et une partie des cloisons montées... "Il reste encore à faire mais cela avance" sourit Séverine Dropsy, la propriétaire des lieux.

Il y a un peu plus d'un an, cette coach en méditation a imaginé mettre à disposition d'associations une dépendance de sa maison. Grâce à un appel aux dons, Séverine Dropsy a pu lancer un chantier participatif : "Nous avons acheté du matériel écoresponsable et fait travailler des entreprises du secteur. Ensuite chacun a fait avec son savoir-faire : l'électricité par exemple a été faite par Cathy, en chantier participatif. Nous avons tous appris les uns des autres, avec beaucoup de plaisir"

La petite maison sera équipée d'une salle de bain et d'une cuisine, et réservera un grand espace libre pour des conférences ou des ateliers. 

Des portes ouvertes le 23 juin

"L'idée, c'est de proposer aux grand public mais aussi aux entreprises des actions bénéfiques pour la santé, autour de la danse, de la sophrologie, de la permaculture, de la méditation par exemple... Il y aura aussi des temps réservés pour des associations" détaille Séverine Dropsy.

Parmi les associations qui pourront investir les lieux, Libellule, qui proposera des journées détente aux malades du cancer : "Nous allons faire des ateliers l'été, proposer des soins, des journées de convivialité, d'échanges. C'est aussi une façon de se retrouver dans un endroit en pleine nature" précise Dominique Pied, la présidente. 

Severine Dropsy ainsi que l'association invitent ceux qui souhaitent découvrir le site ou rejoindre le chantier participatif à des portes ouvertes le 23 juin, de 14h à 19h au Tertre de Mon don, à Méobecq.  


Le Tertre de Mon Don
Adresse : Le tertre de Mondon
36500 Méobecq
Site : http://www.letertredemondon.fr/

Source :
Par : Gaëlle Fontenit France Bleu Berry

 

Les Cabotins font un don à Espace Libellule

5ae668a1479a4526368b4647.jpg

Chaque année, en mars, le public retrouve la troupe des Cabotins, sous l’égide du Foyer des jeunes, pour des représentations théâtrales. Ils œuvrent régulièrement au profit des autres. Mardi soir, au restaurant Le Relais, avait lieu une remise de chèque d’un montant de 323 € à Dominique Pied, fondatrice et présidente de l’association Espace Libellule. Le montant du chèque correspond à une collecte de 173 € lors des séances théâtre, et de 150 € du Foyer des jeunes.
Atteinte d’un cancer en 2011, Dominique Pied propose des ateliers et des soins gratuits de bien-être et de détente afin de permettre aux patients de se reconstruire par la méditation, la sophrologie, la réflexologie plantaire, à l’Espace art et culture de Déols, ou à la mairie de Chaillac.

source

Dominique Pied invite à s'occuper de soi

Sans-titre-2.jpg

La créatrice de l’Espace Libellule qui vient en aide aux femmes atteintes d’un cancer, a ouvert un atelier de sophrologie au Blanc.

Féminine jusqu'au bout des ongles, souriante, Dominique Pied, créatrice de l'Association Espace Libellule en 2015 à Déols, a organisé un atelier de sophrologie à l'Espace Horis, au Blanc. « C'est le début d'une série, mais il faudra un peu de temps pour se faire connaître localement, comme dans d'autres communes où j'interviens avec des praticiens qui, généreusement, mettent leur local à disposition de ces séances qui sont gratuites pour les usagers. Par contre, je tiens absolument à ce que ces thérapeutes soient rémunérés, c'est du ressort de leur activité professionnelle ».

" Je vois des solutions en toute chose "

La salle est lumineuse, comme le regard de Dominique qui croit en la vie. « Je vois des solutions en toute chose, même quand c'est très difficile », témoigne cette femme qui s'est battue pendant deux ans contre un cancer avec un courage étonnant. C'est de cette expérience que lui est venue l'idée de faire quelque chose pour les patients : « La maladie faire perdre l'estime de soi ; des idées comme " Cela ne vaut plus ou pas la peine d'être élégante ", ne plus faire attention à sa coiffure, à bien se vêtir, à prendre soin de son corps, de sa peau, contribuent rapidement à une sorte de renoncement dépressif chez les patientes. Les traitements, chimiothérapies et radiothérapies, sont fatigants, et c'est souvent au moment de la perte des cheveux que le désespoir va prendre le dessus. » 
Aussi, l'association récupère perruques, prothèses, et soutiens-gorge pour que toutes les malades aient accès à ses articles, et à des soins aussi, tels ceux du visage, qui peuvent aider dans des moments si difficiles. Elle propose des ateliers en relation avec les médecines douces, comme la sophrologie, le yoga, la réflexologie, le shiatsu, le bien se nourrir, en complément des soins d'urgence, mais aussi en accompagnement après que la maladie se soit éloignée.
« Prendre le temps de s'occuper de soi, c'est fondamental. Moi-même qui suis une grande travailleuse, j'ai appris à ralentir, à mieux écouter mon corps et cela me fait un bien fou, je fais un peu moins de choses mais j'approfondis, c'est un plaisir », précise Dominique Pied. « Je m'occupe de l'association avec mon cœur, et ce n'est pas un travail pour moi », conclut cette coach en entreprise, qui pratique également le gospel, invite à venir chanter avec elle dans l'association Cœur de Lumière.

Contact : tél. 06.98.90.83.18 

Source : La Nouvelle Republique

Un grand merci au nom de tous les patients

Je tiens à mettre à  l’honneur le merveilleux travail de Marie Jo, magnétiseuse altruiste, bénévole de notre association.  Depuis l’enfance, Marie Jo a appris la maitrise de son énergie, ce qui lui a permis de devenir une guérisseuse révélée et confirmée. Plus qu’une passion,  c’est pour elle un acte de bienveillance et spirituel qu’elle appliquait dans le milieu médical où elle travaillait. Dotée d’un état d’esprit fort et rare, elle partage sans compter son don unique et universel et vous ouvre de nouvelles perspectives.         
  
Par ses mains ou à distance, elle soulage et fait disparaitre certains maux, comme le zona, le psoriasis,  l’eczéma, les allergies, les brûlures, les effets secondaires de la chimiothérapie, les douleurs des entorses, tendinites, maux de dos, de tête, les verrues. Elle coupe également le feu de façon très efficace durant la radiothérapie, elle aide à la cicatrisation et à apaiser bien d’autres maux. C’est une des rares personnes qui travaille sur les patients du cancer sous traitements gratuitement, une personne précieuse comme nous les aimons dans notre association. Alors un grand MERCI au nom de tous les patients…
 

Vivre au mieux sa maladie grâce à son coiffeur

Châteauroux. Passer chez le coiffeur peut être une épreuve pour les patientes atteintes du cancer. D’où l’importance de sensibiliser les futurs professionnels.

 Très souvent, les coiffeurs sont les premiers professionnels, hors médical, à s'occuper de patientes atteintes du cancer. Que ce soit pour couper les cheveux afin d'anticiper la chute due à la chimiothérapie, ou pour fournir une perruque. Une fois les cheveux repoussés, les coiffeurs sont aussi très précieux quand il s'agit de retrouver une féminité mise entre parenthèses pendant la maladie.

Seulement, pousser la porte d'un salon de coiffure peut être une réelle épreuve pour les patientes. « Vous allez être amenés à accompagner des personnes à fleur de peau », a prévenu Dominique Pied, hier, au CFA de Châteauroux, devant une quinzaine d'apprentis coiffeurs. Elle parle en connaissance de cause, pour avoir combattu un cancer pendant deux ans. Aujourd'hui, avec son association, Espace Libellule, elle contribue à améliorer le bien-être des malades, quand soigner ne suffit pas. Et ce bien-être passe par un moment agréable chez le coiffeur.

Savoir trouver les mots

Ce que n'a pas vécu Patricia. Présente hier aussi au CFA, en compagnie de quatre autres anciennes patientes, elle a témoigné : « J'ai eu de la chance, car je n'ai pas eu de chimio. Mais, je ne prenais plus soin de moi. Quand, finalement, j'ai poussé à nouveau la porte d'un salon de coiffure, j'ai eu tout de suite envie de repartir. La coiffeuse a regardé mes cheveux et dit : " Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de ça ? " C'est sûr, je n'y retournerai pas ». 
Pendant une heure, Dominique a prodigué le plus de conseils possibles aux apprentis pour qu'ils ne reproduisent pas cette situation. « Parlez de façon claire, posée, chaleureuse. Faites preuve d'empathie, proposer toujours des solutions. Si une personne se met en colère, prenez du recul. Faites des pauses pour évacuer les tensions. » Car s'occuper d'une patiente peut aussi être très dur pour eux. « La coiffeuse qui m'a coupé les cheveux n'y était pas du tout préparée. Elle s'en souvient encore. Elle a été traumatisée. » 
Parmi les apprentis présents, Maëlys Collet témoigne : « La première fois que j'ai rasé la tête d'une patiente, j'avais 15 ans. C'était très dur. Je lui ai dit : vous pouvez pleurer, mais je veux que vous souriez en même temps ». Malgré son jeune âge, la coiffeuse a su trouver les mots. Depuis, elle apprécie de s'occuper des malades. « On les rend belles, on les remotive. » Son enthousiasme a même gagné sa mère et ses copines qui ont créé, l'an dernier, la manifestation L'Envolée rose, pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein.

repères

Dominique Pied vient de lancer un compte participatif sur le site Ulule.fr, afin de créer une maison d'accueil de malades du cancer, à Méobecq, dans la Brenne. Elle y aménagera un lieu gratuit d'accueil et d'écoute, avec des ateliers bien-être, beauté, des activités sportives et de détente, une permanence téléphonique, des conférences, etc. Un beau projet. Il reste trente-huit jours pour y participer, à cette adresse : http://fr.ulule.com/bulle-de-bonheur/

- Élodie Corvée
  source : La Nouvelle Republique Indre

 

Collecte de prothèses à Festi'Santé

 

Pour les malades atteintes du cancer, de nombreux gestes de solidarité sont possibles. Celles qui souhaitent couper leur longue chevelure peuvent en faire don au salon Création Coiffure, avenue John-Kennedy, à Châteauroux. Carole Vanoorenberghe récupère des mèches qu'elle envoie à l'association Solidhair.

Celle-ci les revend à des perruquiers et, avec l'argent collecté, subventionne les malades démunies pour l'achat de prothèses capillaires. Dominique Pied, présidente de l'Espace Libellule, et ancienne malade du cancer, a elle-même fait don de ses cheveux à Création Coiffure, et de sa perruque utilisée pendant sa maladie au salon de coiffure solidaire Aux ateliers des doigts de fées. Elle récupère également anciennes perruques, prothèses, et soutiens-gorge adaptés pour les malades qui n'ont pas les moyens d'en acheter. Toutes les perruques seront mises en dépôt au salon solidaire.

 Une nouvelle collecte est réalisée, ce week-end, à Aigurande à l'occasion du Festi'Santé. L'association sera également présente à la clinique Saint-François, lors de sa journée Octobre rose, le 6 octobre.

 

Source : La Nouvelle Republique

Des soins pour les malades du cancer

L'Espace Libellule (NR du 7 septembre) sera présent au Forum des associations, ce week-end. Un atelier shiatsu sur chaise avec massage, avec Séverine Dropsy, consultante en santé-qualité de vie, et un atelier soin et massage des mains, avec l'esthéticienne Pascale Chaveneau, seront installés.

A cette occasion également, un soutien-gorge neuf sera donné à toute personne atteinte du cancer du sein ayant été opérée récemment (cinquante ont été offerts par Carrefour).

Enfin, la fondatrice de l'Espace Libellule, Dominique Pied, ancienne malade du cancer, remettra sa perruque à l'association Aux ateliers des doigts de fée, dédiée aux soins des personnes malades en situation de précarité. A savoir que l'Espace Libellule récupère, pour les patientes, toutes les perruques, prothèses et soutiens-gorge qui ne servent plus.

Source

Forum des associations

Samedi matin et toute la journée du dimanche, nous proposons sur le Forum des associations, un atelier de shiatsu sur chaise avec massage shiatsu et une présentation de la méditation pleine conscience avec notre intervenante Séverine Dropsy. 

Samedi toute la journée sera proposé également un atelier de soin et massage des mains avec des produits Bio conçus par notre intervenante Pascale Chaveneau, esthéticienne à domicile.

Très belle surprise !

Nous allons offrir un soutien-gorge neuf à toute malade ayant été opérée récemment, ceci bien sûr dans les limites des stocks

Et nous continuons à récupérer les perruques, les prothèses et les soutiens-gorge usagés pour les patientes. Le livre de recettes "Au bonheur des malades" de Christophe Marchais sera également en vente sur notre stand.

Venez nous voir sur notre stand 55 hall 1 !

[Article] En un an, l'Espace Libellule a bien grandi

Pour les personnes atteintes d’un cancer, soigner ne suffit pas. Il faut aussi apprendre à vivre avec et après la maladie. L’Espace Libellule est là pour ça.

Quand on voit Dominique Pied, on a du mal à imaginer qu'elle s'est battue pendant deux ans contre un cancer très agressif et qui lui a valu de nombreuses séances de chimiothérapie et de radiothérapie. « J'avais un taux de récidive très élevé. » Pourtant, la voilà, cinq ans après son diagnostic, rayonnante et débordant d'énergie. « Je suis un modèle, dit-elle avec lucidité. J'ai un état d'esprit positif. » Sa façon d'aborder la vie avec optimisme l'a aidée à combattre la maladie, elle en est persuadée. Si elle a pu le faire, d'autres aussi en sont capables. Mais non sans aide. « Je me suis rendue compte qu'il n'y avait aucun accompagnement au quotidien des malades, pour la gestion de la douleur et du stress. Il y a les soins d'urgences. Mais après, qu'est-ce qu'on fait, quand on souffre encore à cause des effets secondaires ? »

La médecine douce en appui

Dominique décide alors de s'appuyer sur une association existante. Finalement, elle crée elle-même son association, en mars 2015, Espace Libellule, pour mettre en place ses nombreuses idées. En septembre de la même année, elle organise ses premiers ateliers de méditation et d'autogestion du stress et de ses douleurs. « La première fonction de l'association est d'amener le malade à prendre en charge sa santé, afin qu'il se sente mieux dans sa peau et moins stressé. Si on n'arrive pas à gérer son stress, on accentue les douleurs. » Mais Dominique ne fait pas tout cela seule. Elle s'entoure progressivement de thérapeutes de médecine douce qui viennent animer les ateliers : réflexologie, kinésiologie, shiatsu, reiki, yoga, magnétisme… « La seconde fonction de l'association est de les accompagner. Pour eux, c'est très difficile de se faire connaître, alors je leur propose de les promouvoir sur mon site Internet en les répertoriant », ajoute Dominique qui a elle-même tiré d'énormes bénéfices de la médecine douce lors de sa guérison. Mais pas que. D'autres activités peuvent également aider les malades. « Pour moi, c'était le gospel. » Alors, mardi soir, grâce à l'association Cœur Lumière, une première répétition de gospel a été organisée à la Maison des associations de Déols. 
Dominique Pied est elle-même étonnée de l'ampleur que prend son association. La demande est là et tous ses projets prennent forme, ou sont en bonne voie de concrétisation. Elle est également présente lors de nombreuses journées de sensibilisation. A la clinique Saint-François, par exemple, pendant la semaine de développement durable, ou encore au CFA, lors d'une journée consacrée à l'alimentation des malades. Prochainement, elle sera au forum des associations de Châteauroux, et à Aigurande, le 1er octobre, où s'arrêtera le " colon tour ". On n'a pas fini d'entendre parler de cette belle association.

Les ateliers de l'association reprendront jeudi 15 septembre, à 14 h, à l'Espace art et culture de Déols.


En savoir plus :
www.espacelibellule.com
Contact : tél. 06.98.90.83.18.
espacelalibellule@gmail.com

Élodie Corvée
source

Stage de Chant Spirituel Mantra

Association Espace Libellule. Elle s'est donné pour mission d'accompagner des malades pour les soulager, leur apporter un bien-être avec des outils comme la méditation ou la musique.
Stage de chant spirituel mantra, organisé le week-end des 28 et 29 mai, au bénéfice des malades. Rendez-vous chez Pascal Binet qui accueillera les stagiaires au 3 bis, impasse du Roc.

Inscription : www.jeanlouisthomas.org
Tél. 06.98.89.22.00.
Mail : jeanlouisthomas22@gmail.com

Stage de chant gospel du 6 au 10 juin organisé par Appolinaire Ngolongolo, de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h. Prix : 150 € par stagiaire.

Inscriptions :
Tél. 06.98.90.83.18 auprès de Dominique Pied (présidente).  


source 

Super Article ! Nouvelle République - Christophe Marchais

Le chef Christophe Marchais a écrit un livre de recettes en partenariat avec l’association Libellule qui s’occupe des malades atteints du cancer.

 Pour épicer un Salon du livre, rien de tel qu'un chef cuisinier. Christophe Marchais, patron du restaurant Jeux 2 Goûts, à Châteauroux, sera présent demain à l'Envolée des livres, pour présenter et dédicacer son premier recueil de recettes. Mais attention, ce dernier est bien différent de ceux que nous avons dans nos armoires… « Une représentante de l'association Libellule qui s'occupe de gens atteints du cancer, m'a contacté pour me demander d'établir des recettes spécifiques pour les malades, explique Christophe Marchais. Les contraintes ? Éviter certains aliments difficiles à digérer, car trop acides, comme le vinaigre, le lait de vache ou le lait de soja, pour les femmes enceintes. Il fallait également que les préparations soient simples, pas trop longues à mettre en place et sans gros morceaux difficiles à mâcher, à cause des gingivites. »

Douze recettes à découvrir

Le chef Marchais a commencé ses pérégrinations et ses essais en fin d'année 2015. Il est l'auteur de toutes les photos publiées. Son livre, titré Au bonheur des malades, est paru il y a quelques jours. Il rassemble douze recettes, comme une brandade de cabillaud et patates douces, émulsion de lait de chèvre ; pavé de thon rouge et brocolis en infusion de champignon ; cannellonis de saumon et avocat, vinaigrette d'agrumes et basilic ; tiramisu de poulet aux herbes, tomates et pouligny-saint-pierre, ou encore soupe de melon aux framboises, glaçons d'aneth. « De façon plus générale, ces recettes sont bénéfiques pour la santé et peuvent être utilisées, par exemple, par les personnes ayant du cholestérol. » Outre par gourmandise et envie de bien-être, il existe une autre bonne raison d'acheter l'ouvrage : tous les bénéfices de sa vente seront intégralement reversés à l'association Libellule qui siège à ce jour du côté de l'hôpital Bretonneau, à Tours, et qui va ouvrir prochainement une antenne au Poinçonnet. Alors, n'hésitez pas à rendre une petite visite au chef Marchais, dimanche, toute la journée, durant l'Envolée des livres qui se tient tout le week-end, aux Cordeliers.
 

 « Au bonheur des malades », par Christophe Marchais, Éditions Virginie Pied. 12,50 €

Christophe Gervais

Source