hand-to-hand2.jpg

Espace dédié au bien-être des malades

 

Notre objectif :

Vous aider à prendre votre santé en main

Vivre mieux votre maladie

Offrir un espace de bien-être

Notre Mission :

De conseiller et proposer des activités au sein d’un espace non médicalisé permettant d’améliorer son capital santé.
De faciliter la création des liens.

Philosophie :

Se prendre en charge pour mieux vivre

S'occuper de soi , c'est aussi être acteur de sa propre santé.

 
 

Stress, douleur, fatigue, épuisement, anxiété, effets secondaires,

confiance en soi, bien-être mental nous sommes tous concernés !

 
Sans-titre-1-1.jpg

Le Figaro & Le Point

Le Figaro rappelle que « ces techniques, à ne pas confondre avec les médecines parallèles, visent à apporter un bien-être, tout en apprenant au malade à soulager certains effets secondaires des traitements comme les douleurs chroniques, les insomnies, les bouffées de chaleur ou l'angoisse. Les femmes y sont particulièrement favorables (76%), les hommes un peu moins (67%) ».

Le Dr Dolbeault précise néanmoins qu’« il ne s'agit pas de luxe ou de confort. Cela peut éviter les réhospitalisations de personnes souffrant de douleurs chroniques à l'issue de la chimiothérapie ».

 

Le quotidien cite le Dr Sylvie Dolbeault, psychiatre responsable du département des soins de support à l'Institut Curie, qui « explique que la demande dépasse largement l'offre ». « C'est pourquoi nous formons les infirmières à identifier les personnes les plus vulnérables, afin qu'elles bénéficient en priorité de ces soutiens qui augmentent leurs chances de vaincre la maladie », déclare la praticienne.

 

Médecines complémentaires et alternatives suivies

par les patients cancéreux en France

 

"Près de 28 % de patients adultes atteints de cancer ont recours à une médecine non prouvée.

Celle-ci est utilisée dans le but de diminuer les effets secondaires des traitements anticancéreux classiques, afin de renforcer les défenses de l’organisme mais en croyant fermement, pour 20 à 35 % des utilisateurs, qu’ils améliorent fortement leur pronostic"

"Les patients consommateurs de traitements complémentaires et alternatif  se disent satisfaits par l’amélioration de l’état général induit selon eux par ces traitements complémentaires (41 % des adultes de l’échantillon consultant dans les centres d’oncologie). Rares sont ceux qui n’ont constaté aucune amélioration (4,5 %). Les autres symptômes comme la fatigue, les nausées et vomissements sont également ressentis comme améliorés ; la douleur, lorsqu’elle est présente, semble également répondre à ces traitements mais dans une proportion moindre. En ce qui concerne les enfants, les parents constatent une amélioration importante de leur état général (4 cas sur 10) et de la fatigue (6 cas sur 10). L’échantillon des patients du médecin homéopathe et ceux rencontrés dans la pharmacie signalent dans leur très grande majorité une amélioration de l’état général, de la fatigue, des troubles digestifs et des troubles du sommeil."

Lire tout l'article